mardi 4 décembre 2007

Emotions









2 commentaires:

ANTINOUS a dit…

Cher Brutos-Eros,
J'adore la dernière image en forme de "collage" : où l'as-tu encore trouvée ??
Elle nous montre quelque église romane du nord de l'Italie (éventuellement), des mosaïques de Ravenne, et de beaux éphèbes S.M. ou provocants à la place des traditionnels saints qui trônent sur les murs, toitures, et autres remparts d'édifices religieux médiévaux !
Tu as remplacé les clefs- doubles de Saint-Pierre par des harnais en cuir doublement cloutés, et les mitres par des chevelures volant au vent !
Et, en gage de blasphème subtile, tu as glissé le dieu romain Priape (ne serait-ce pas une peinture murale de Pompéi ? I think so) dans le coin de l'image !
Tu dois être un sacré numéro, Brutos-Eros !
Bises à toi depuis notre Ils-de-France hivernale,
ANTINOUS

Brutos-Eros a dit…

Cher Antinous,
Je vois que tu es un fin connaisseur du statuaire des églises. Je ne suis pas l'auteur de ce photocollage. La pose des personnages est suffisamment naturelle pour remplacer les belles statues qui ornent habituellement les balcons des palais ou les toits des églises. J'ai cette image depuis quelques temps dans mes archives, et chaque fois que je l'ai revue, il y avait une émotion qui passait. D'où le titre de ce billet. Peut-être est-ce dû à la pose de ces hommes ou à la dorure des mosaïques.
Merci d'être un lecteur fidèle et tes commentaires toujours variés et pertinent me font un grand plaisir.
Brutos Eros