samedi 17 octobre 2009

Plug Story by Xavier



Je suis allé au Sauna IDM à Paris. Comme d'habitude, je me montrai en train de me branler dans ma cabine pour appâter les mecs car il n'y avait pas foule. Et sans trop tarder, un grand mec passa avec un grand sourire. Il avait du chien, plus âgé que moi, style BCBG. Je l’aimai bien mais il n’entra pas.

Puis dix minutes après il repassa et rentra de suite sans rien dire.

Il se jeta sur ma queue et dit alors :
- Tu m'avais bien baisé et surtout massé la prostate comme personne, il y a un bail à Univers Gym.

Et moi de dire :
- Oui c'est bien mon genre farceur.

Il avait une grande trousse noire qu'il posa de côté, sans doute un gode ou un autre jouet.

Je le retournai en le plaquant sur le matelas, ma bite dure sur son cul. Je débouchai mon tube de gel.

Il dit :
- Oui c'est ça, fais moi le trou ! Je suis bien propre. Je me suis fais un lavement.

Je lui bouffai le cul avec délice le mettant dans une position bien chienne : le cul bien en l'air, les fesses ouvertes, les bras loin devant, la tête de côté pour qu'il soit bien cambré et le trou bien offert. Un bonheur qu'il se donne ainsi ! J'ai d'abord bien massé sa prostate pour le rendre complètement accro à la sodo et me réclamer ma queue.

Je le baisai bien fort avec des petites marques d'affection et lui demandai :
- Alors tu as quoi comme gode dans ta trousse. Montre le moi, salope !

Et sous mes va-et-vient, il cracha, bien trop vite.
- Ben alors, t'es un émotif, t'as déjà craché, t'es pas drôle !

Et il me dit :
- A ton tour bonhomme de te mettre dans cette position de chienne soumise, le trou à ma merci.

Il n’avait pas besoin de me le répéter. J’aime aussi me faire prendre. Heureusement j'avais fait un lavement pour être propre. Il me bouffa le trou et le lubrifia avec du gel. Ses doigts dans mon cul me rendirent complètement dingue.

Avec vulgarité, il me souffla :
- Salope, tu vas l'avoir ce plug.

Top ! Je mouillais comme une chienne passive. Je ne voulais pas me retourner pour voir l'objet qu’il commença à introduire dans mon cul, mais juste bien prendre mon pied. Le plug, en matière latex, glissa bien en moi et remplit tout mon cul. Ma rondelle se referma dessus. Il m’était impossible de l’éjecter même en le poussant du cul.

Le pied ! Je couinai comme un fou et cela l’excita. Il tourna l’engin sur ma rondelle, encore et encore. Le plug est un redoutable engin pour vous remplir, vous combler, et vous rendre fou. Votre trou se serre alors contre cette matière orgasmique.

Il me branla en me disant :
- Je vais te traire, salope, et tu vas bien cracher ton jus dans ma main.

Là, c’était intense, je gueulai de plaisir avec des giclées de foutre dans le creux de sa main. Impossible de me retenir.

Il retira l’engin en disant :
- T'es bien propre pour un actif. T’en avais besoin ?

Oh que oui ! Je regardai alors l'objet en question. Pour être safe, il avait revêtu le plug d’une capote (enfin un vrai pro !). L’objet de mes plaisirs était bien large, plutôt énorme pour mon trou. J'étais heureux de honte, enfin pas tout à fait, mais en tout cas bien vidé et le trou ouvert de plaisir.

Je rêve encore de ce moment et j'espère le croiser de nouveau pour recommencer une bonne séance, formidable et intense.

Xavier