jeudi 29 novembre 2007

HE PLAYED THE PIANO STANDING UP / IL JOUAIT DU PIANO DEBOUT









Il jouait du piano debout

Ne me dites pas que ce garçon était fou
Il ne vivait pas comme les autres, c'est tout
Et pour quelles raisons étranges
Les gens qui ne sont pas comme nous,
Ça nous dérange

Ne me dites pas que ce garçon ne valait rien
Il avait choisi un autre chemin
Et pour quelles raisons étranges
Les gens qui pensent autrement
Ça nous dérange
Ça nous dérange

{Refrain}
Il jouait du piano debout
C'est peut-être un détail pour vous
Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
Ça veut dire qu'il était libre
Heureux d'être là malgré tout
Il jouait du piano debout
Quand les trouillards sont à genoux
Et les soldats au garde à vous
Simplement sur ses deux pieds,
Il voulait être lui, vous comprenez

Il n'y a que pour la musique, qu'il était patriote
Il serait mort au champ d'honneur pour quelques notes
Et pour quelles raisons étranges,
Les gens qui tiennent à leurs rêves,
Ça nous dérange

Lui et son piano, ils pleuraient quelques fois
Mais quand les autres n'étaient pas là
Et pour quelles raisons bizarres,
Son image a marqué ma mémoire,
Ma mémoire..

{Refrain}

Il jouait du piano debout
Il chantait sur des rythmes fous
Et pour moi ça veut dire beaucoup
Ça veut dire essaie de vivre
Essaie d'être heureux,
Ça vaut le coup.

Paroles et Musique: Michel Berger (1980) © Editions Musicales Colline

3 commentaires:

Antinous a dit…

Magnifiques et fort suggestives tes images de pianistes ! Moi, je n'ai eu que des "maîtresses" de piano au conservatoire, aucun professeur masculin ! A quand de telles scènes salle Gaveau ou salle Pleyel ? Ca va encore choquer les "bien-pensants" ! Antinous,

Anonyme a dit…

Dans cette chanson, l'homme en question est Elton John. Michel Berger et France Gall en étaient fous. Cette chanson est dédiée au grand pianiste britannique.

Brutos-Eros a dit…

Ah je ne le savais pas. Merci.

Brutos Eros